Pendant ce temps, chez la coiffeuse... - Zara Walsh
Zara Walsh

Je suis Zara, et j'en suis à mon tout premier blog. L'envie de partager avec le monde tout ce qui me passe par la tête est présente depuis que je sais parler. Mon entourage me dit souvent que je suis étourdissante. Voilà pourquoi j'ai pris la décision de laisser reposer ma langue, et d'occuper mes doigts. Sachez aussi que, autant, j'ai besoin de mes amies et ma famille près de moi, autant, j'aurai envie de vous savoir là, à me lire ! Alors au plaisir de vous combler de mes mots !

Pendant ce temps, chez la coiffeuse...

Pendant ce temps, chez la coiffeuse... - Zara Walsh

Chez ma coiffeuse, j’ai lu un très bon magazine avec un article très intéressant sur le recyclage des déchets. J’en ai parlé avec Gisèle, qui venait de me poser un produit pour me décolorer les cheveux. J’ai opté pour un style avec des mèches blondes, plus sophistiquées que ma couleur naturelle, un brun banal. Comme j’ai eu des soins par une professionnelle du Centre médico esthétique Québec, j’expliquais à la coiffeuse que j’étais bien mieux dans ma peau grâce à cela. J’avais aussi été suivie, pour mon problème de dermatoses, par un professeur à la réputation de fiabilité bien établie. Quand nous avons abordé la question des cadeaux de Noël, j’ai reconnu que je les faisais toujours au dernier moment. C’est un redoutable défaut, car je suis stressée à cause du manque de temps, et je ne trouve pas toujours tous les cadeaux que je souhaite offrir. La solution, je la connais, est simple.

Je dois être plus organisée et, dès le mois de novembre, commencer la recherche des cadeaux. C’est la suggestion que j’entends le plus souvent, lorsque j’expose cette mauvaise habitude. Contrairement à ce que je pensais, la jeune femme, qui achevait ma coiffure, me donna un tout autre conseil. Puisque je ne parvenais pas à planifier l’achat de présents en avance, je devais faire une liste, une sorte de lettre au Père Noël. Elle pouvait s’enrichir de toutes les idées qui me viendraient, au fur et à mesure des jours qui me séparaient du moment où je devais aller dans des boutiques. J’aurais une base solide pour savoir par où je devais commencer. Je ne voyais pas comment cette méthode pouvait m’aider, mais j’ai gardé ces conseils en mémoire et j’ai tenté de les mettre en pratique.

Sur un cahier, j’ai pris des notes et je les ai classées. J’avais une page pour les jouets, une autre pour les objets de décoration, une troisième pour les soins cosmétiques. Sous chaque thème, j’avais fait un tableau où j’écrivais le nom de l’objet et de son destinataire. Je n’avais jamais aussi bien ordonné ma chasse aux cadeaux. Le moment de les trouver arriva et j’ai pu gagner beaucoup de temps en allant uniquement dans des boutiques particulières, où je savais que mes recherches seraient obligatoirement couronnées de succès. Cette année, j’ai été ravie de pouvoir offrir exactement ce qui convenait à chacun. De plus, j’avais été détendue et mon stress habituel avait disparu. C’était la méthode parfaite que je venais d’apprendre.